Actu

Du bon et du mauvais

Beaucoup préfèrent m’envoyer des messages et commentaires sur mon adresse email privée  plutôt que de les publier sur ce site. La plupart de ces messages sont conviviaux et amicaux.

Pas de pollution sur ce site

Selon les périodes et les sujets, des « commentaires » insultants ou diffamants sont occasionnellement envoyés sur ce site à l’égard de diverses personnes. Le plus souvent de manière anonyme, avec des pseudos et/ou des adresses non identifiables. On y parle jalousie, profère des menaces ou dénonce les pratiques dopantes d’un tel ou un tel dans le canton du Valais. Aucun de ces messages ne parait sur ce site dans la mesure où ils flirtent avec la loi.

Des amateurs mal informés

Des coureurs valaisans interrogés récemment dans le NF semblent ne pas apprécier les contrôles  antidopage et s’étonner qu’ils peuvent se dérouler dès 6h du matin et jusqu’à 22h. En faisant un petit tour sur le site www.antidoping.ch  chacun pourra s’apercevoir qu’il s’agit de plages horaires officielles pour les contrôles. Sur leur site on apprend aussi, notamment, qu’il y a actuellement 14 athlètes suisses suspendus pour dopage.

Les meilleurs peuvent être contrôlés tous les jours

Pendant près de 8 années consécutives, soit plus de 2'600 jours, j’ai fait partie des sportifs suisses qui pouvaient potentiellement être contrôlés tous les jours. Même si j’ai pratiqué le sport en pur amateur je devais, comme les professionnels à l’instar de Roger Federer par exemple, obligatoirement fournir mes adresses de localisation au jour le jour dans un tableau trimestriel et communiquer toutes les modifications en continu. Pour Swiss Olympic/Antidoping Suisse, ces procédures s’appliquent à tous les athlètes qui remplissent des critères de performance de niveau international, le statut d’amateur ou de pro ne jouant aucun rôle pour eux. Avoir été soumis à ces procédures et ces contrôles était plutôt un honneur car cela signifiait faire partie des tout meilleurs sportifs du pays. J’ai été contrôlé en compétition - y compris après un abandon - à la maison, au bureau, dans une chambre d’hôtel. Le matin, en journée, le soir. Est-ce que cela m’a, ne serait-ce qu’une seule fois, gêné ou perturbé ? Non, en aucun cas, car j’avais la conscience parfaitement tranquille.

Federer et Murray pour plus de contrôles

Cela fait plaisir de constater que des champions comme Roger Federer ou Andy Murray militent pour plus de contrôles. Cette attitude parle pour eux. Les vrais champions ont en effet tout à gagner à ce que les contrôles antidopage soient aussi fréquents que possible.

En déplacement jusqu’en décembre, je reviendrai prochainement sur cette délicate problématique.

Sébastien

 

 

 

 

 

 

 

Cher Ben défenseur du dopage,
Concernant mon site, vous faites erreur: il n'y a aucun commentaire de personne identifée (pas anonyme) qui soit censuré sur mon site, sauf quand il y a insulte ou diffamation. D'ailleurs, si vous lisez toutes mes news, vous trouverez d'autres commentaires ne partageant pas ma vison du sport.
Vous défendez le dopage et les dopés, vous pensez que la "fin justifie les moyens" dans la compétition: nous ne sommes par conséquent pas faits pour nous entendre! Contrairement à l'école, au boulot ou dans les arts, le sport est sanctionné par des classements impitoyables et défini par des règles universelles (chapeautée par l'Agence Mondiale Antidopage) qui s'appliquent partout : celui qui se dope trompe tous ses adversaires et tronque les classements. C'est très différent dans la vie de tous les jours: il n'y a aucun véritable classement dans le quotidien des gens. Par exemple, suis-je le meilleur directeur de tourisme de Suisse? Ou le 100ème meilleur? Personne peut le dire... Dans la société il y a aussi des règles à respecter et celui qui ne le fait pas est souvent puni. Essayez donc de rouler à 250km/h, de voler, de violer, de tuer ou de faire du trafic de stupéfiants et on verra si vous ne vous trouverez pas bientôt en prison! La prison ferme pour les dopés? Voilà d'ailleurs une piste à suivre pour faire réfléchir les tricheurs que vous défendez! Si le sport ne veut perdre son public, il a tout intérêt à combattre par tous les moyens les tricheries... sans quoi l'intérêt diminuera. C'est déjà mesurable dans certains sports.
Sébastien 12.12.2012 17:38
Bonjour,

Fans de sport, je suis tombé par hasard sur votre site. J’apprécie énormément le sport et ses héros et je suis d’accord avec vous concernant la constante présence de dopage dans le sport et l’hypocrisie qui va avec.

Parfois je me dis qu’autorisé le dopage dans le sport serait finalement une bonne solution.
En effet, dans notre société actuelle, personne ne pointe du doigt le quidam qui se shoot aux somnifères pour passer de belles nuits ou celui qui carbure à 10 cafés par jours pour tenir le rythme au bureau ou encore l’étudiant qui avale pilules sur pilule pour étudier toute la nuit ou résister au stress des examens.

Tous les comportements ci-dessus sont archi-connus, acceptés voir même recommandés.
Par conséquent, y’a-t-il vraiment une différence entre un étudiants qui avales ses pilules pour améliorer ses performances et ainsi surpasser ses pairs qu’un Lance Armstrong qui avales ses pilules pour améliorer ses performances et ainsi surpasser ses pairs.

D’ailleurs, finalement, le dopage ne va pas à l’encontre de l’esprit sportif. De tout temps l’Homme a mis à profit ses connaissances et son savoir-faire pour améliorer son bien-être, ses capacités et ses performances, dans sa vie privée, dans son travail. Pourquoi dès lors autoriser partout cette pratique sauf dans le sport.

Un autre argument, plus basique et mathématique est que l’argent investit dans la recherche de performance dépasse de loin celui investit dans sa lutte. Et aujourd’hui, en 2012, on se félicite d’attraper les tricheurs d’il y’a 15 ans. Ou alors, on attrape ceux qui n’ont pas les moyens de se « doper correctement ». De plus, nous arrivons aujourd’hui au stade ultime du dopage génétique, techniquement impossible à détecter.

Pour le reste, concernant votre site, j’ai lu vos diverses analyses. Vous y exposez des sujets brûlants et d’actualité avec, il faut le reconnaître, un vrai franc-parler. Mais vous comme moi savons qu’un sujet brûlant traité avec franc-parler attire autant de foudres que de fans.
Hors, dans les divers commentaires laissés par les visiteurs sur votre site, on y lit que du positif et de l’admiration.
Cela laisse songeur, et au final, je trouve dommage, car cela enlève énormément de crédibilité à votre site et vos opinions. Censurer des commentaires malhonnêtes, c’est normal, censurer des commentaires parce qu’ils n’abondent pas dans le sens d’une idée, c’est dangereux !

Salutations.
Ben 12.12.2012 11:30
C'est triste de constater avec quel aveuglement les tricheurs sont protégés par leur entourage. Bravo pour ton objectivité qui est une réelle nécessité et aide un peu à faire pencher la balance de la justice du bon côté
Brice 10.12.2012 15:17
C'est triste de voir à quel point tous les sports, même sans enjeux financiers, sont contaminés par le dopage. Les procédures mises en place par les organismes officiels sont plus que nécessaires. Incompréhensible que des coureurs valaisans se plaignent des contrôles!
J'apprécie vos news, juste dommage qu'elles ne soient pas plus fréquentes.
Christian 06.12.2012 11:30
Merci pour ces précisons qui sont très utiles pour comprendre la problématique. Et bravo pour le blog!
Sonia 05.12.2012 14:43
Bravo pour ce blog et vos prises de position tout en franchise. Je découvre la course à pied actuellement à presque 35 ans et ce blog confirme mes impressions du milieu et sur la façon de s'entraîner.
Joël 29.11.2012 13:45
vos analyses sont remarquables et je vous remercie de nous fournir des informations sur antidoping Suisse et les coulisses du sport.
Jean-Marc 23.11.2012 17:45