N'as-tu pas le sentiment d'être trop peu connu, eu égard à tes performances?

 La notoriété et la reconnaissance gagnée sont des notions de marketing: je les applique dans mon métier pour promouvoir et vendre la destination touristique dont j'ai la charge.

En tant que sportif, je n'ai rien fait pour m'auto-promouvoir: je n'ai jamais annoncé des victoires à l'avance, ni annoncé des objectifs publiquement, ni été proactif avec les médias, ni répondu favorablement à des sponsors intéressés. A vrai dire, j'étais même longtemps gêné des coupures de presse à mon égard quand il y en avait: cela a changé quand je me suis aperçu que les médias régionaux suivaient des coureurs régionaux moins forts que moi...

Je répondrai donc comme ceci: je suis connu, reconnu et respecté dans le milieu des compétiteurs pour mes performances, mon fair-play et les combats que j'ai menés. J'ai le sentiment d'être plus connu en pays germanophones que chez nous. En Suisse Romande, je pense en effet être très peu connu du grand-public: combien de sportifs romands ont obtenu des titres nationaux dans deux sports différents, et aussi des médailles à des championnats internationaux?