Combiner deux sports

Deux sports, une même passion.

Deux sports au plus haut niveau : similitudes et différences. Mes préférences.

Penses-tu que la course à pied et le ski alpinisme sont compatibles ?
Où vois-tu des différences entre les deux sports ?
Quel est ton sport de prédilection ?
Qu’apprécies-tu moins en course à pied ?
Et en ski alpinisme ?
Que préfèrerais-tu comme type d’épreuves ?
En ski alpinisme, pourquoi te spécialises-tu en Vertical Race?
Quelles sont les épreuves de course à pied que tu as pratiqué ?
Pourquoi es-tu devenu un spécialiste en course de montagne ?
Dans lequel des deux sports la concurrence est-elle la plus forte ?
Et chez les femmes ?
Merci Séverine pour tes remarques.

La notion de mérite est relative. Un exemple : qui a le plus de mérite entre un populaire lambda sans grande performance et un champion du monde à la Patrick Blanc qui a triché, volant ce faisant ses concurrents (dont certains plus talentueux que lui), trompant les classements et l’opinion publique ?
Le professionnalisme existe dans tous les sports, avec plus ou moins d’intensité, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Cet argument n’est donc pas valable.
Les données chiffrées permettent par contre des comparaisons objectives : dans tous les sports d’endurance (course à pied, ski de fond, triathlon, vélo, natation, etc.) les écarts entre les temps des filles et des garçons sont nettement inférieurs à ceux qui sont observés en ski alpinisme. Prenons pour voir la course à pied : les différences entre les RM des F et des H oscillent entre 8% et 13% sur toutes les distances du 5000m au marathon. Sur 100 m il est de 8,3%. Sur 100km, il est même de 5,4% ! A la PDG il est effectivement de 20% aujourd’hui; je suis persuadé que les F amélioreront de manière sensible ce temps à l’avenir, alors que la marge de progression est faible chez les H.
Sébastien Epiney 08.01.2009 18:42
Hello Séb!!!

Bonnes fêtes!!! Super ton site!!! Juste un petit commentaire pour : "et les femmes?"... Ce que tu dis est vrai... mais je pense que malgré tout on a tout autant de MERITE, et ce malgré une concurrence moindre! C'est un sport extrêmement exigent, où peu de femmes viennent encore s'y frotter, nous ne sommes pas pro comme certains des premiers hommes...Concernant la course à pied, 9% de différence c'est très rare, effet : 11% pour New-York, 13% pour Berlin et 22% pour Lausanne. 13% sur le 10'000m. C'est clair que notre marge de progression est encore bien possible, mais... nous sommes à 20% en moyenne (et non 25%) C'était pour la pensée du jour :-)Vive les femmes et le ski-alpinisme!!!

Bises à toi et sûrement à Gryon? BONNE ANNEE 2009 et vive la neige!!!
séverine 29.12.2008 12:04