La Coupe du Monde de football

Une fête planétaire

 A maintes reprises j’ai couru sous le maillot de l’équipe nationale : en cross-country et sur piste lors de mes classes Cadets et Juniors ; plus tard en course de montagne et en ski alpinisme, y obtenant par ailleurs souvent de bons résultats et même l’une ou l’autre médaille lors de CE ou de CM. J’ai toujours eu beaucoup de plaisir à porter le maillot de l’équipe suisse… et de nouer des contacts privilégiés avec des athlètes étrangers !

Un enrichissement personnel

De ces confrontations internationales, je retiendrai, plus encore que les résultats, surtout deux aspects : les échanges socioculturels, ainsi que les découvertes de nouvelles régions. J’ai eu en effet le privilège de participer à des compétitions sur tous les continents : la simplicité des habitants des pays de l’Est, la convivialité des autrichiens, les paysages de la Nouvelle-Zélande et la décontraction des africains m’ont particulièrement marqué.

Du suspense en football

Le football n’est pas épargné par toutes sortes de problèmes (tricheries, corruption, argent, pouvoir, etc.) et, à l’instar des sports que je pratique, le dopage le touche aussi. Comment expliquer dès lors que je vais passer du temps devant ma tv pour la Coupe du Monde de football, alors que je ne regarde plus les sports d’endurance ?

Dans les sports d’endurance, les résultats dépendent surtout de la force physique qui peut être considérablement améliorée par les conduites dopantes : les résultats y sont donc souvent tronqués, ce qui fait dire à certains (parfois à tort et parfois à raison, sans doute) que les vainqueurs sont les mieux dopés. Mon intérêt a disparu et je regarde de plus en plus rarement ces sports à la télé.

Dans le football beaucoup d’autres facteurs (technique, tactique, équilibre, collectif, arbitrage, motivation, réussite, etc.) que la préparation physique jouent un rôle sur l’issue d’un match : la glorieuse incertitude du sport y demeure donc bien présente. 

 Je résume : en football, comme dans tous les sports collectifs, il y a tellement de facteurs qui influent sur les résultats que la conduite dopante n’amène pas le succès.

De la créativité

Dans un sport aussi télégénique que le football, d’autres aspects me fascinent : la virtuosité de certains joueurs, des gestes inattendus, la construction d’actions de jeu étonnantes, la solidarité de certaines équipes. Ces valeurs n’existent pas dans les sports individuels que je pratique !

Un autre aspect est captivant : la capacité de mobilisation de la Coupe du Monde de football en fait un évènement inégalé sur la planète.

Que le meilleur gagne !

Dans ce genre de compétition je soutiens les équipes inventives, qui sont tournées vers l’offensive en tentant de gagner, plutôt que celles qui s’efforcent d’abord de ne pas perdre : dans ce registre mon modèle est la Hollande, suivi de l’Allemagne, de l’Espagne et du Brésil  (avant il y avait aussi la France). J’ai toutefois appris à apprécier la tonicité et la maîtrise tactique de certaines équipes comme l’Italie ou l’Argentine.

Mes autres coups de cœurs : l’Angleterre pour son fair-play, les équipes d’Afrique noire pour leur approche ludique. Au fil des matches ma sympathie pour l’une ou l’autre équipe augmentera.

Ce que je n’aime pas : les gestes d’antijeu, soit violents, soit destinés à obtenir une faveur en trompant l’arbitre.

La Suisse ? Normalement, une sortie au premier tour car l’Espagne lui est largement supérieur et le Chili un peu.

Un pronostic ? Impossible à faire, tant il y a d’équipes susceptibles de l’emporter.

Sébastien

Oui je comprends :-), mais bon leur défense reste un gros soucis , mais bon pourquoi pas :-).

Ciao.

Alex
alex.jodidio 17.06.2010 20:21
Salut Alex,

Depuis enfant j'ai toujours été conquis par la philosophie de football des Pays-Bas (en réalité la Hollande n'étant qu'une partie du pays), basée sur l'offensive et la possession du ballon. Le seul problème est que l'efficacité, malgré un volume de jeu inégalé sur la planète, n'est pas toujours présente...

Le fait que mes soeurs ont épousé des néerlandais, même s'ils sont tous deux très sympathiques, ne joue aucun rôle dans ce soutien.

A bientôt
Sébastien 17.06.2010 20:00
Salut Sébastien,

cela me fait vraiment plaisir que tu soutiennes la Hollande, je suis aussi à fond avec eux et j'espère qu'ils iront très loin dans ce mondial, attendons les prochains matchs pour voir vraiment leur niveau de jeu qui devrait s'améliorer avec le joueur vedette qui était blessé.Je parle bien sur du N ° 11 Arjen Robben :-). J'espère, comme toi tu l'as fait avec la Suisse, courir un jour pour les Pays-Bas :-)

Ciao
alex.jodidio 17.06.2010 10:06