David Schneider champion

Un héritier talentueux

 Aux Rochers de Naye le week-end dernier, David Schneider m’a succédé comme champion de Suisse de course à pied de montagne, sans que je puisse défendre mes chances.

Les malheurs de juin

Champion suisse de course de montagne en 2005, je n’avais pas réussi à conserver mon titre en juin 2006, frappé par la borréliose, maladie contractée par la piqûre d’une tique. Rebelote en juin 2007, avec une infection à l’helicobacter pylori. Après deux nouveaux titres nationaux en 2008 et 2009, il ne m’a malheureusement pas été possible de prendre le départ pour défendre la « couronne » nationale : au contraire, une intervention chirurgicale m’attend cette semaine encore.

David Schneider digne héritier

Vice-champion suisse 2009, le schaffhousois Andy Sutz n’a pas participé non plus aux CS, privilégiant d’autres objectifs. N’oublions pas qu’Andy est un athlète d’exception qui a notamment obtenu le titre de champion d’Europe de duathlon l’an dernier!

Déjà champion en 2006 et 2007, David Schneider a logiquement reconquis le titre et égalise, provisoirement car d’autres sacres devraient lui sourire, mon score à ces championnats.

David, qui n’a pas d’adversaire à sa mesure en Suisse en mon absence, a déjà réussi un top ten aux Championnats du Monde. Je suis parvenu à 6 reprises à entrer dans un top ten lors d’Européens ou Mondiaux en course  de montagne: afin de se fixer de nouveaux objectifs ambitieux, David devrait désormais s’inspirer de cet achèvement.

Fanfaronnades habituelles

Malgré les effets d’annonce habituels dans les médias romands, le régional Tarcis Ançay n’a eu aucune chance de remporter le titre : contrairement à ses étalages dans les médias, il est nettement inférieur à David Schneider et ses presque deux minutes de retard sont un moindre mal (aux CS 2009 Tarcis se classa 4e, avec un retard de plus de 5 min). Pour la première fois il réussit cependant à obtenir un second rang à ces championnats, un exploit, même si l’absence aussi bien du champion suisse que du vice-champion suisse 2009 a favorisé ce résultat.  

Les médias romands ensorcelés

La hiérarchie de la course de montagne en Suisse ne subit aucune modification majeure : derrière le duo Schneider-Epiney qui s’est partagé les 6 (six) derniers titres nationaux, on trouve notamment Andy Sutz et Stephan Wenk (tous deux duathlètes de niveau international), Marc Lauenstein (coureur d’orientation de niveau international), puis plusieurs athlètes dont les valaisans Tarcis Ançay, Florent Troillet et Martin Anthamatten (tous deux skieurs alpinistes de niveau mondial). Chez les femmes, Martina Strähl, imbattable en Suisse, gagne un cinquième titre et précède de plus de 3 minutes Simone Niggli-Luder, multiple championne du monde de course d’orientation.

En dépit d’une hiérarchie bien établie depuis plusieurs années, les médias romands persistent à faire fi des faits sportifs pertinents pour mettre en lumière un sportif régional dont le record personnel sur marathon (2h17’45) est plus lent que le record du monde féminin (2h15’25 pour l’anglaise Paula Radcliffe).

La presse spécialisée internationale, tout au contraire, reconnaît la valeur d’une Martina Strähl, championne d’Europe l’an dernier, ou d’un David Schneider qui sont des cadors de la discipline.

Martina Strähl, en montée une des 3 meilleures au monde

La suite de mon programme

Je ferai le point après l’intervention chirurgicale à l’agenda et la période d’inactivité qui en découlera. Si c’est trop long, je ferai une croix sur cette saison, ce qui n’est pas un problème : mes occupations professionnelles m’occupent pleinement et j’en profiterai pour souffler un peu!

Sébastien

 

 

Comment peut-on décemment comparer S. Epiney qui remporte quasiment toutes les épreuves qu'il dispute au niveau national, avec un coureur qui obtient quelques résultats lors de courses régionales?
Lors du dernier Ovronnaz-Rambert du 5 septembre 2010, T. Ançay se classe 6e, derrière 3 valaisans (Emmanuel Vaudan, César Costa et Alexis Gex-Fabris) et en l'absence de Martin Anthammatten, de Florent Troillet et de Sébastien Epiney notamment.
Si j'ai bien vu, S. Epiney a remporté cette course lorsqu'il y est venu la faire, non?
Un peu de sportivité et d'objectivité svp!
Alex 13.09.2010 10:00
A Tom: je ne comprends pas votre attitude qui consiste à "chercher la petite bête" alors que M. Epiney vous a déjà accordé une (trop?)large tribune sur son site -qui plus est en publiant des messages qui ne vont pas dans son sens.

M. Epiney -il n'y a qu'à lire son site-, se veut objectif et n'hésite pas à vanter les mérites d'autres sportifs. Combien d'athlètes en font de même sur leurs sites Internet? La plupart -me semble-t-il- se réservent jalousement leur espace public pour y étaler leurs seuls mérites personnels.

Bravo M.Epiney pour votre site internet et continuez à nous informer.

Véronique
Véronique 01.09.2010 22:35
Beau message!
N'éxagérons toutefois pas avec l'importance de médailles par équipe dans un sport individuel. A Crans-Montana, c'était déjà David Schneider qui avait ramené le plus de points à l'équipe de Suisse...

Je rajouterais que j'ai aussi toujours eu beaucoup de respect pour la plupart des sportifs, qui sont d'ailleurs régulièrement mis en exergue sur mon site.
Sébastien 01.09.2010 12:10
Chers Amis Sportifs.
Le respect est la principale qualité chez un sportif: respect de l'adversaire, respect de la victoire d'autrui, respect de la défaite de son coéquipier...
Querelles entre Sébastien et Tarcis? Ne se sont-ils pas retrouvés sur la même marche du podium lors des "mondiaux" à Crans-Montana en 2008?
Il ne s'agit pas toujours d'être le meilleur, il s'agit d'aimer ce que l'on fait.
Allez, à chacun ses mérites.
Bien du plaisir à toutes et à tous!
Bernard Mayencourt, journaliste indépendant 31.08.2010 23:02
Quels commentaires?
C'est amusant de constater que la personne qui m'accuse de sélectivité n'a pas le courage de signer ses messages, alors même qu'il a été publié à 3 reprises malgré ses erreurs et contradictions.
Faire le malin sous couvert d'anonymat est un signe de lâcheté.
Sébastien 31.08.2010 22:18
C'est bizarre... il manque des commentaires... Tu fais le choix de ce que tu affiches ou non Seb ?
Tom 24.08.2010 19:09
je vous comprends: j'ai toujours eu du plaisir à faire du sport pour moi, mais pas toujours en compétition où le fair-play est parfois malmené. C'est sans doute le reflet de la vie, avec une majorité de personnes bonnes et une minorité qui ment ou/et triche... au détriment de la majorité honnête.
Sébastien 18.08.2010 19:27
...ben en lisant tout ça je me dis que je suis content d'être nul et inconnu!!

Vive sport sur internet!!!
Valou 18.08.2010 15:42
Soit Tom ne comprend pas grand-chose, soit il est de mauvaise foi: il voit des querelles alors que je suis juste honnête sur les niveaux des uns et des autres. Toni Jöhl et David Schneider ont été mes adversaires les plus redoutables au niveau national, alors qu'Alexis Gex-Fabry était aussi redoutable quelques fois dans la saison (surtout lors des Championnats).
Tarcis Ançay est un bon coureur régional, largement inférieur aux trois nommés: son exposition médiatique est inversément proportionnelle à son niveau sportif. Il n'y aucune contestation possible là-dessus si on regarde les résultats.
Le fair-play, c'est savoir reconnaître ceux qui sont autant ou plus forts que soi-même et c'est pourquoi j'ai écrit régulièrement des news sur d'autres sportifs: j'ai déjà consacré des articles sur mon site sur Billy Burns, Andy Sutz, David Scheider, Florent Perrier, Dennis Brunod, Manfred Reichegger et Gebre notamment.
Sébastien 06.08.2010 15:35
Salut Seb, que penses-tu des commentaires de Tom ?
Fredo 05.08.2010 16:42
A Paul
Vous avez raison, le plus important est le fair-play. C'est pourquoi je lis régulièrement ce site: S. Epiney défend des valeurs en lesquelles je me reconnais et dénonce les mauvaises pratiques.
En plus, il félicite souvent les champions suisses allemands ou étrangers que nous ne connaissons pas toujours.
Bravo!
Jean-Claude 05.08.2010 14:29
A Tom:
Ne mélangez pas tout: je ne parle pas de popularité, ni du canton et encore moins de la nationalité. Je suis fier de ne pas être fier des performances de certains suisses.

J'ai rien contre le fait que les sportifs se préparent pour le jour J, à condition que la préparation respecte toutes les règles du fair-play. A haut niveau, on ne progresse pas de plusieurs minutes par heure en quelques jours dans un sport d'endurance.

A Jean-Claude:
et c'est aussi vrai pour les courses sur route comme le marathon! »
Paul 05.08.2010 11:21
A JC et Stef :
Il n'y a ni fanatisme, ni recherche de discorde... au contraire !
Ce que j'essaie simplement de vous dire c'est :
1. Arrêtez du critiquer tel ou tel coureur (Valaisan, Jurassien, Bernois ou autre), parce que vous êtes tous dans la même "famille de l'athlétisme"
2. Arrêtez de comparer qui a gagner quoi et qui est le plus populaire... vous avez tous des hauts et des bas, vous avez tous faits de bons, voire d'excellents résultats. J'ai autant de respect pour Sébastien que pour Tarcis, Alexis et autres coureurs d'autres cantons et d'autres pays aussi d'ailleurs... Je vous demande juste d'apprécier le magnifique sport qu'est l'athlétisme... je vous demande d'apprécier cette chance que vous avez de courir comme des chamois dans la montagne ! C'EST CA LE SPORT !
ALORS QUE VIVE LE SPORT... car c'est bien là votre moteur! Donc ayez l'esprit aussi sportif que vos bonnes performances... c'est l'athlétisme qui y gagnera... et donc vous ;-)
Tom 05.08.2010 09:57
A Tom:
Un pareil fanatisme ne peut venir que d'un entourage bien valaisan. Les meilleurs suisses des 10 dernières années en course de montagne ont été les frères Karl et Toni Jöhl, David Schneider et Sébastien Epiney si on considère tous les classements. Si on y ajoute les CS, européens et mondiaux, il est clair que Gex-fabry doit être ajouté à cette liste.
J'ai croisé dans les courses Toni Jöhl, David Schneider et Sébastien Epiney: tous les trois sont très humbles et donnent volontiers des conseils.
Stéphane 04.08.2010 17:59
A Tom :
Encore un qui cherche à créer des discordes entre les coureurs: Sébastien et Alexis se sont toujours respectés. Sébastien a été 3x champion suisse et Alexis 1x. Par contre il y a des suisses allemands qui ont obtenu plusieurs titres comme Toni Jöhl 2x et David Schneider 3x.
Alexis courrait tout le temps en compétition et se transcandait lors des grandes occasions, alors que Sébastien est toujours performant, un modèle de régularité.
Röthlin pratique une autre discipline, ce n'est pas comparable.
Jean-Claude 04.08.2010 16:21
A Paul:

Alexis Gex-Fabry n'a gagné qu'une seule fois les championnats suisses... et les Championnats d'Europe ;-)
Comme tu l'as bien dit (mais de manière peut-être un peu agressive), Alexis, comme Röthlin (et comme tous grands VRAIS champions), sait être prêt au bon moment !
A t'entendre, tu n'aimes pas ça ? Pourtant, Röthlin, puisque tu l'as pris comme exemple, fait en ce moment la fierté de l'athlétisme suisse grace à son récent titre de Champion d'Europe de marathon... quoi de mieux !!? Tu devrais t'en réjouir... Tous les coureurs à pieds de ce pays devraient s'en réjouir et applaudir l'exploit.
En tant que sportif (et adulte), je pense que la jalousie n'a rien à faire dans l'athlétisme ! Parce que finalement, il ne s'agit que de jalousie et de quête de popularité... et ça, c'est tout sauf sportif!
Donc, même si je peux comprendre certaines frustrations par rapport aux médias, je ne peux pas comprendre votre façon de descendre vos adversaires, et compatriotes (Valaisans, Suisses).
Tom 04.08.2010 16:12
A Tom:

N'importe quoi. Gex-Fabry n'a gagné qu'un titre de champion CH sur une carrière de plus de 12 ans. Régulièrement battu par plus fort que lui (Jöhl, Heuberger, Epiney, Schneider).

Gex-Fabry, c'était un peu le Röthlin de la course de montagne: capable de rivaliser avec les meilleurs européens 1 ou 2 jours par an alors que d'autres suisses étaient meilleurs que lui tout le reste de l'année.
Paul 04.08.2010 14:54
Finalement, ce que je constate et qui est le plus triste, c'est que ces querelles de bas étages nuisent à l'athlétisme suisse.

On ne parle pas de gagner le titre olympique, on ne parle (que) des Championnats Suisses de course de Montagne.

A mon avis, les vrais sportifs, les vrais coureurs de montagne(encore plus que les autres disciplines de l'athlé) sont ceux qui aiment le sport et la nature... leur but n'est pas d'avoir sa photo dans le NF (ou le matin), mais de jouir pleinement de leur chance de courir dans d'aussi bonnes conditions.

Le meilleur d'entre tous et l'exemple à suivre à ce niveau, est incontestablement Alexis Gex-Fabry qui est et qui reste le meilleur coureur suisse de montagne de tous les temps... tant du point de vue sportif que sa philosophie du sport!

A bon entendeur!
Tom 04.08.2010 13:53
A Jean-Pierre.
Epiney est un athlète de niveau international dans deux sports différents, tout en ayant une charge professionnelle importante et en étant toujours demeuré modeste.
Sur le reste vous vous trompez: Ançay ne fait ni partie des 3 meilleurs suisses sur marathon (V. Röhtlin, C. Belz et S. Joly forment le top 3), ni sur semi, ni sur 10km (fait-il d'ailleurs partie des 8 meilleurs suisses quand vous ajoutez des triathlètes comme Sven Riederer ou des duathlètes comme Andy Sutz?), ni en montagne.
Le titre national en marathon d'Ançay n'a pas de vraie valeur car aucun des 3 meilleurs suisses n'y participe; si ce garçon fonctionnait d'ailleurs "normalement", il n'oserait pas fêter pareillement un titre obtenu en 2h20'53 dans une course qui se gagne en 2h11'03 et alors qu'un autre suisse vaut 2h07 sur la distance... Vous pouvez le voir comme un bon coureur, polyvalent, mais pas plus.
L'attitude d'Ançay est à l'opposé du fair-play, sa vantardise (il ne parle que de lui et jamais des autres, surtout pas des plus forts que lui)le rend populaire auprès des médias mais peu apprécié de l'élite.
Moi je dis, vive le sport pour le sport, pas pour les entourloupes!
Marc 18.07.2010 23:06
A Marc :

Bonjour Monsieur,
Je ne compare pas, mais je défends simplement les résultats de Tarcis en Suisse comme je défendrais ceux de bien d'autres, et comme je reconnais et félicite aussi le niveau exceptionnel de Sébastien en montagne et en ski, qui est un des meilleurs du monde c'est certain.
Tarcis est, à 40 ans, en plus de sa 2ème place aux championnats suisses de la montagne :
- Champion suisse de marathon
- Un des 5 meilleurs suisses sur semi-marathon, 10km route, et sur toutes les grandes courses en ville de Suisse (Chiètres, GP Bern, Morat, toutes les corridas), vous ne pouvez pas le nier.
- Et il s'engage pour les jeunes coureurs en ayant formé un team.
Pourquoi le dénigrer à ce point? Ce n'est pas juste.
Meilleures salutations.
Jean-Pierre Theytaz, CA Sierre 18.07.2010 21:27
A Jean-Pierre Theytaz
Votre message est celui d'un aveugle: vous osez comparer un des meilleurs coureurs de montgne au monde, Sébastien Epiney, avec un valaisan qui obtient pour la première fois une médaille aux Championnats de Suisse de la montagne depuis 8 ans!
Ançay ne figure d'ailleurs pas dans les cadres de Swiss Athletics 2010, il est loin des meilleurs suisses dans toutes les disciplines.
Marc 18.07.2010 10:36
La confusion vient peut-être de la place médiatique accordée dans les médias romands à Sierre-Zinal: cette course longue se situe en plus à un moment inadapté pour l'élite, entre les Européens de juillet (l'an dernier aucun des 20 premiers des CE n'étaient au départ, ce qui explique aussi pourquoi deux valaisans étaient sur le podium) et les mondiaux de septembre. Une épreuve du Grand-Prix - équivalent de la Coupe du Monde - a en plus lieu le même jour que SZ (cette année à Ebensee en Autriche), sans compter toutes les autres épreuves chez nous (Glacier 3000, Rigi, etc.) qui ont lieu le même week-end.

Comme l'organisateur de l'épreuve vend bien la camelote - aidé en cela par le vainqueur 2006 qui abuse tout le monde en comparant ce résultat avec une médaille olympique... - tous les profanes de Romandie sont bernés. Médias en tête.
Vincent, entraîneur 16.07.2010 19:35
Ces chauvins de valaisans croient qu'ils ont les meilleurs athlètes, les meilleures courses, les meilleurs vins, le meilleur club de foot et tout et tout!
Bravo à S.Epiney qui loue régulièrement ses adversaires, suisses et étrangers, dans ses news.
Annick 16.07.2010 19:14
Quelle déception de lire un tel commentaire de la part de Jean-Pierre Theytaz, pourtant coureur à pied éminemment sympathique! Il ne faut pas participer à manipuler l'opinion.
Stéphane wenk a couru les CS 2009 en 1h02'50, Tarcis, qui avait déjà couru en 1h04'21 au Moléson lors des CS 2002, en 1h04'28. Stéphane l'a battu à d'autres occasions (Matterhornlauf par exemple), tout en concourant aussi en duathlon (10e aux CE en 2009), ce qui pénalise parfois ses résultats en course à pied.
Jean-Pierre évoque le seul résultat en 4 ans où Tarcis m'a précédé, de 27 secondes pour être précis, ce qui n'est pas fair-play eu égard aux écarts que je fais sur lui sur les autres courses. Pour 2009 cela donne :
58'51 en juin au Moléson (lui à 5min37),
51'59 aux Combins en août une semaine avant Sierre-Zinal (lui à 2min39) et
30'22 en novembre à Vercorin (lui à 1'47).
S'il est capable de courir SZ en 2h37 en 2009, je devrais être capable de courir SZ en 2h27 (somme des écarts des 3 courses en 2009: 10min03), non? Moi-même je ne pensais pas avoir ce niveau-là…
Je n’ai pas abordé les Rochers-de-Nayes 2008 dans les meilleures conditions et n’ai d’ailleurs plus concouru après pendant les 10 pleines semaines qui précédèrent les CM en Valais cette année-là.
Tarcis a pour meilleure référence un 18e rang à un CE ou un CM et n’a jamais été en mesure d’obtenir un titre national en montagne, car il y a plus fort que lui en Suisse. J’ai obtenu 3 titres en 5 ans et, si je ne suis pas là, il y en a d’autres pour le précéder. A commencer par Schneider, qui est un adversaire d’un tout autre calibre.
Tarcis n’a battu, durant toute sa carrière, aucun des chronos pourtant fort modestes que j’ai réalisés sur piste en junior lorsque je n’avais pas encore 19 ans (3’55 sur 1500m, 8’22 sur 3000m et 14’40 sur 5000m): sur le plat il est encore moins performant qu’en montée.
Ceci précisé, j’apprécie sa sœur qui vient souvent – et qui m’encourage ! – sur les courses. Et je pense qu’il a réalisé un exploit aux CS (première fois vice-champion suisse en montagne, record personnel battu) ce week-end, compte tenu de son niveau habituel, qui n'est celui des tout meilleurs.
Le débat que Jean-Pierre souhaite initier n’a pas lieu d’être, les faits parlent d’eux-mêmes.
Sébastien en réponse à JPT du CA Sierre 16.07.2010 18:52
Bravo pour vos félicitations à David Schneider et aux autres coureurs. Pas souvent on peut lire un Romand féliciter un Suisse allemand et d'autres aussi de cette façon.

Le Monsieur du CA Sierre ne doit pas parler seulement des valaisans. Seulement Alexis Gex-Fabry 1x et Sébastien Epiney 3x ont fait champions de Suisse de la montagne ces 20 dernières années. Les autres fois ce sont souvent les Suisses totos qui gagnent. Ils ne viennent pas souvent courir en Valais car c'est trop loin.

Chez nous à Luzern vous êtes connu car vous êtes très fort.

Bonne suite
Mario de Luzern 16.07.2010 15:19
@ Jean-Pierre Theytaz: pour faire avancer le débat, Ançay n'a jamais été ni champion suisse ni dans les 10 premiers d'un championnat international (mondiaux ou européens). Epiney 3x, respectivement 6x.

Sur Montreux-Les Rochers de Naye 2008, j'étais à l'arrivée, j'ai vu Monsieur Ançay embrasser le sol pendant une bonne minute après avoir franchi la ligne tellement il était content de terminer quelques secondes devant Epiney, et parler de la plus belle course de sa vie. Bel enthousiasme, mais un peu étrange pour un Valaisan ancien vainqueur de Sierre-Zinal. En 2009, il met 3 minutes de plus en l'absence d'Epiney (qu'il savait aux Européens). En 2010, il s'attendait (tout comme moi d'ailleurs) à la venue d'Epiney, double champion en titre et inscrit, et se trouve à nouveau dans une forme magique et met à nouveau le même temps qu'en 2008.

Tarcis se trouve régulièrement dans les journeaux (Nouvelliste, Le Matin), souvent même avant des courses (qu'il ne gagne pas), mais là je pense qu'il bénéficie de rapports privilégiés avec certains journalistes et que Monsieur Epiney semble davantage passif en la matière (refus de sponsoring, etc...).

Epiney-Ançay, c'est 2 philosophies du sport complètement différentes, difficile de ne pas prendre parti.
Je ne trouve pas qu'Epiney sous-estime les coureurs valaisans. Au contraire, aucune mention de André Marti, Karl Jöhl, Stéphane Joly, Bruno Heuberger (certes pas encore revenu à son meilleur niveau), ni des coureurs de course d'orientation Müller, Merz, Hubmann, non mentionnés dans l'article.

Ceci dit Epiney et Schneider sont les 2 coureurs qui dominent la discipline en Suisse.
Christian 16.07.2010 11:14
Salut Sébastien,

Comment vas-tu?

Je me permets d'apposer mon commentaire car je trouve ton article trop dirigé contre Tarcis. J'espère que tu publieras mon analyse pour faire avancer le débat.

Si Schneider était le plus fort dimanche, je trouve tout d'abord que tu cites les coureurs valaisans un poil trop bas dans la hiérarchie dans ton article, en oubliant César Costa qui réalise une excellente saison.

En effet, sans chauvinisme valaisan, Tarcis Ançay et César Costa sont bien plus forts que Stephan Wenk, résultats à l'appui, puisqu'ils lui prennent environ 3 minutes lors de Montreux-Les Rochers-de-Naye 2010.

Pour ce qui est de la présence médiatique, comme tu ne courais pas, il est normal que l'on parle de Tarcis comme favori romand, non?

Je note également que Tarcis a couru le parcours encore 10 secondes plus vite qu'en 2008, année où il t'avait battu. Il est donc au minimum à ton niveau, et apparemment plus fort que toi sur cette course. Il mérite donc sa belle médaille qui n'est pas un "exploit" mais une simple confirmation de son talent, comme tu en es un toi aussi.

J'espère que ton intervention chirurgicale n'est pas trop importante et que tu pourras bien t'entraîner cet été, pour qu'un valaisan de plus glâne des bons résultats en course de montagne.

A bientôt!
Jean-Pierre Theytaz, CA Sierre 15.07.2010 22:04
Bon courage et bravo pour ta philisophie et ton moral d'acier toujours conservés, même en période de crise. Admirable. Je te souhaite un bon et surtout prompt rétablissement car il est injuste que tu ne puisses défendre ton rang.

Tes news sont intéressantes car souvent polémiques et comparatives. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais tu connais ma position sur le sujet:)

Accessoirement, peut-être que tes occupations privées t'occupent aussi un minimum dans l'attente de retrouver la forme?
Cd'A 15.07.2010 19:16
Bravo pour ta sportivité et la justesse de tes analyses. Le fanfaron ne vaut pas la peine de s'y attarder, il est loin de ton niveau.

A quand un nouveau vrai duel avec Schneider?

Bon rétablissement!
Jean-Marc 13.07.2010 14:59