L'entraide existe-t-elle entre les athlètes de pointe?

Généralement oui. Plusieurs athlètes plus jeunes me demandent des conseils que je délivre volontiers. Je continue à donner des conseils à ceux qui me le demandent.

Comme je n'avais pas la possibilité de participer aux stages de l'équipe nationale, il m'arrivait aussi d'appeler un collègue du Swiss Team, Didier Moret ou Yannick Ecoeur par exemple, afin de connaître les dernières évolutions de matériel en ski alpinisme: ils le faisaient volontiers.