Epiney, Lauenstein, Schneider, Sutz et Wenk les plus forts

Les cadres nationaux 2010 sont déjà connus.

 Au niveau suisse, mes concurrents les plus sérieux ont été les mêmes cette année que l’an dernier, ce qui est démontré par la composition des cadres nationaux pour l’an prochain.

 

Des athlètes polyvalents

En mai, j’avais choisi de présenter mes plus sérieux adversaires helvétiques en course de montagne. Swiss Athletics vient de publier le renouvellement des cadres pour 2010 et vous constaterez qu’ils n’ont pas changé d’identité: David Schneider, Marc Lauenstein, Andy Sutz, Stephan Wenk et Sébastien Epiney formeront les cadres nationaux de la course de montagne l’an prochain. Ils  sont suisses alémaniques (mais Marc Lauenstein étant aussi romand) et ont tous entre 26 et 29 ans.

Tous brillent dans deux sports différents : David et Marc en course d’orientation, Andy et Stephan en duathlon, Sébastien en ski alpinisme. Avec mon âge, avancé pour l’élite, et mon identité romande, je fais toutefois figure d’exception dans ce groupe!

 

Photo de groupe avec K. Grünig, Stephan Wenk et Andy Sutz aux CE en Autriche

Dans le cadre A

La championne d’Europe de montagne Martina Strähl et moi faisons désormais partie des 15 athlètes, toutes disciplines de l’athlétisme confondues (sauts, lancers, sprints, haies, concours multiple, demi-fond, fond, course de montagne et marche), à faire partie des cadres A de Swiss Athletics. Les 4 autres hommes cités, ainsi que 3 femmes, appartiennent aux cadres B. Ci-après la liste des cadres des différentes disciplines athlétiques pour l'an prochain: 2010-cadres nationaux.pdf

 

Hiérarchie bien établie en course de montagne

Chez les femmes, Martina Strähl est de loin la meilleure, de même que Candide Pralong (lui aussi un athlète hybride avec ses facultés en ski de fond) chez les juniors. Chez les hommes, les skieurs alpinistes Florent Troillet et Martin Anthamatten se rapprochent du Top 5 composé d’Epiney, Schneider, Sutz, Wenk et Lauenstein. Il ne faut pas oublier non plus les coureurs d’orientation comme Daniel Hubmann, Matthias Merz ou Matthias Müller, qui seraient redoutables s’ils n’avaient pas d’autres priorités.  

Avec Martin Anthamatten lors de ma victoire dans le canton de Lucerne

Au niveau romand, Georges Volery (qui est devenu entretemps entraîneur de l'Equipe Suisse de course de montagne)  et Tarcis Ançay tirent leur épingle du jeu, mais à un niveau un peu inférieur. D’autres comme Gabriel Lombriser, André Marti ou Silvano Turati sont des outsiders pour aller chercher de bonnes places.

 A bientôt

 

 

 

Une petite précision concernant Marc Lauenstein.
Son père est de langue allemande mais je pense qu'on peut le considérer comme un romand.
Il est né dans le canton de Neuchâtel à Cormondrèche (Peseux).
Il y a fait ses classes, du football.
Actuellement il y travaille comme dentiste.
Peseux a même quelque similitudes avec le Valais le village se trouvant en côte dans les vignes.
S. Moos 17.11.2009 20:49