Européens de Vertical Race: quel gâchis!

4ème aux derniers Européens en 2007, le podium était l'objectif cette année. Les circonstances en ont voulu autrement...

Que de mauvaises surprises lors de ces Championnats d'Europe de Vertical Race! Cette épreuve, qui se déroule toujours sur piste de ski et exclusivement en montée, était très différente cette année à Tambre:

  • parcours intégralement hors piste;
  • possibilités insuffisantes de dépasser (pas même deux traces tout au long du parcours alors que le départ était en ligne);
  • une courte partie descendante;
  • un portage final avec des possibilités de dépassement réduites;
  • aucune information préalable sur ces "innovations" qui dénaturent la discipline de Vertical Race.

Arrivé sur place et avant même la course, la déception était grande! Devenu un spécialiste de Vertical, je m'entraîne exclusivement sur piste: la course était donc perdue d'avance. C'est un peu comme si on proposait à un coureur de 10'000m un parcours de course de montagne, ou à un chanteur de jazz de s'improviser chanteur d'opéra.

Positionné en deuxième ligne au départ, je n'ai pu me trouver que 30e à l'entrée de la forêt où il était quasiment impossible de doubler. Les conditions de course, avec un départ en ligne (mass start) alors que les possiblités de dépassement étaient nettement déficientes, n'étaient pas équitables. Comble du ridicule de cette organisation, il fallait doubler en seconde partie de parcours des filles parties 20 minutes avant les hommes! Avec ce type de tracé, seule la formule du contre-la-montre est appropriée.

 Conclusion: pour les raisons qui précèdent et d'autres encore - sur lesquelles je reviendrai ultérieurement, le classement de ces championnats d'Europe de Vertical n'a qu'une valeur relative; de tous les championnats continentaux et mondiaux auxquels j'ai participé dans les sports que je pratique, jamais organisation n'aura autant laissé à désirer, ce qui ne laisse rien augurer de bon pour l'avenir de cette discipline.

 

 Il était très difficile de doubler tout au long du parcours, y compris lors du portage d'arivée (photo annexée), ce qui m'a coûté quelques places.

Les résultats: 2009 CE Vertical Race Tambre.pdf

 Rassurez-vous, ces péripéties ne m'enlèvent pas le goût de la pratique sportive pour autant, même si cette course me laisse perplexe à bien des égards...

A bientôt,

Sébastien                                                                                      

 

Merci encore pour ta prestation durant notre préparation mentale avec Cyril...du grand art!
Pierre 22.02.2009 18:49