Florent Perrier : la référence absolue

7x Champion du monde, 6x Champion d’Europe, 8x Champion de France. De nombreuses victoires, dont à la Pierra Menta. Un champion modeste et un exemple de régularité.

 Cet hiver, Florent Perrier n’a pas dominé son sport comme il l’avait fait au cours des cinq dernières années. Très constant comme à l’accoutumée, mais un brin au-dessous de son niveau habituel, il a dû se contenter d’une 4ème place à l’épreuve individuelle des Européens. Est-il un peu victime de saturation après tant de victoires et de saisons au plus haut niveau ? Peut-être, mais je l’ignore.

  Tout comme moi, Florent s’est toujours battu pour l’instauration de contrôles antidopage. Comme représentant des athlètes pour la France auprès de la fédération internationale il s’est engagé mais, sur ce plan-là, il a peu été entendu. Rarement, mais cela lui est aussi arrivé malgré sa suprématie, il a subi l’une ou l’autre « défaite » fort injuste : en 2004 en Espagne il devint vice-champion du monde de Vertical Race derrière Patrick Blanc (entre-temps convaincu de dopage à l’EPO). Autre exemple d’injustice : en 2006 en Italie, à une époque où il était pourtant quasiment imbattable, il n’eut à nouveau aucune chance lors des CM de Vertical Race face au même magicien aux progressions spectaculaires. Un vrai gâche-plaisir, aussi pour Florent Perrier je pense.

 

Lors des derniers championnats du monde, en 2008, Florent Perrier a gagné la Vertical Race, l'épreuve individuelle et celle par équipe. La toute grande classe!

 Florent Perrier est le seul skieur alpiniste contre qui je n’ai jamais eu aucune chance en Vertical Race. Il a été régulièrement meilleur que moi, d’une minute par montée en moyenne. Il a battu les records de parcours partout où il est passé. A Nendaz, par exemple, il détient les records des deux tracés des courses que nous avons organisées.   

 Florent Perrier est un champion d’exception. En plus de son immense talent, il se distingue par sa régularité, son humilité et sa disponibilité, d’autant plus remarquable avec un tel palmarès. Je lui souhaite de retrouver la place qui lui revient, celle du numéro 1 du ski de montagne. De mon point de vue, il est déjà le meilleur skieur alpiniste de l’histoire.

A bientôt

Sébastien

 

Bonjour Mr Epiney,
Je vous fait part de mon avis très personnel concernant votre article mais valable pour un grand nombre d'autre. Je ne comprend pas un tel soutien pour Florent, comment pouvez-vous n'avoir aucun doute sur ce coureur ?? En effet, on peut remarquer que depuis qu'un certain "Patrick Blanc" c'est fait on pourrait dire "avoir", les performances de cet athlète on considérablement diminué, alors que comme vous le dites si bien vous même, il dominait la discipline depuis deux saisons, rafflant tout les titres. Personne n'aurait pû prévoir une tel baisse de ces performances cet saison, dût à une "baisse de son mental" selon lui !!
En second lieu je voudrais aussi vous faire part de mon incompréhension vis à vis d'un véritable linchage de Patrick Blanc présent dans la quasi-totalité de votre site. Pourquoi un tel acharnement alors que Patrick paye désormais sa faute lourdement (si il l'a véritablement commise) autant par sa suspension que par l'encre que fait coulé cet affaire, surtout sur internet, notamment grâce a des personnes comme vous qui ne font que raviver la flamme sans arrêt. Alors que tout le monde a tourné la page pour se concentré sur sa saison et éviter de polémiquer des années sur cet affaire pour essayer d'oublier cette sombre page du ski alpinisme, vous êtes encore le seul qui rabaisse plus bas que terre ce qui pour moi était et restera un grand champion. "Sur 11 mois je suis meilleur que lui ... Sur un je n'ai aucune chance." n'est-ce pas plûtot vous qui ayez des performances anormal ? Je suis moi même coureur et personnellement je ne suis pas en forme toute l'année et mon objectif comme beaucoup de coureur est d'avoir mon pic de forme au bon moment. Pour ma part, je pense que Patrick doit être respecté, l'erreur est humaine et c'est un grand champion qui a apporté beaucoup plus que n'importe pour notre belle discipline.
Bref, pour conclure, je ne pense pas que toute cet histoire soit "un bien pour le ski alpinisme", et j'espère que votre comportement que je qualifierai "de gamin", où vous cherchez des alliés pour appuyez vos propos cessera rapidement car elle ne fait que multiplié les guerres de clochers entre valais, abondance, et beaufortain ...
En espérant que mon commentaire ne subisse pas votre "censure" puisque ce site, qualifié par vous même "d'interactif" ne comporte que très peu de commentaires négatifs ...
Dans l'attente de votre réponse, toutes mes salutations sportives.
un haut savoyard passionné de ski alpinisme 18.04.2009 00:46
Cher amateur anonyme,

L'anonymat n'est jamais une marque de courage.
Ferais-tu partie de ces pauvres gens, heureusement minoritaires, qui cautionnent le dopage? Florent Perrier, à l'époque de loin le meilleur, était au sommet de son art en 2006 à Cuneo: il suffit de le lui demander pour en avoir la confirmation.
Sébastien 15.04.2009 15:14
tes analyses sont quelques peu objectives, 2006 a Cuneo il n'etait pas bien tout simplement, il abandonne meme à la Pierra menta, mais je pense que tout les arguments sont bons contre patrick blanc, non?

De la part de
un amateur
Amateur 15.04.2009 08:56
Bravo pour cet article empreint d'humilité. Beaucoup de gens, egoïstes, et ceci dans tous les domaines de la vie d'ailleurs, préfèrent écraser les autres pour parvenir à leurs fins ou minimiser les performances d'autrui pour se mettre en valeur. Bel exemple de sportivité dont certains feraient bien de s'inspirer! Bravo et bonne chance pour la suite!».
Geneviève 08.04.2009 18:23