Ignorance du grand public

Pour plus de 99% des gens

Dans les sports qui ne sont pas ou très peu télévisés, le grand public peut très difficilement se faire une idée objective des sports et/ou de leurs représentants : il est alors tributaire de la médiatisation, ou non, des athlètes. Les sportifs sont alors reconnus en fonction du nombre de présences dans les médias, plutôt que par leurs classements (qui s’imposent par eux-mêmes lors de retransmissions tv en direct). Illustrations par deux questions qui m’ont été posées lors des diverses présentations que j’ai animées ces derniers mois :

Des skieurs alpinistes t’ont-ils précédé dans une épreuve de course à pied ces dernières années ? Réponse : non, aucun à ma connaissance depuis mon année de retour à la compétition en 2002.

J’ai toujours battu Martin Anthamatten et Florent Troillet en course à pied et je ne me souviens pas qu’un skieur alpiniste d’un pays étranger m’ait une fois précédé dans ce sport. Exemple : lors de sa meilleure saison estivale, au top de sa forme, Florent battit nettement son record personnel en 53’25 chez lui au Trophée des Combins, une semaine avant de monter sur le podium à Sierre-Zinal (2009) ; je remportai la course en 51’59.

Ici avec Martin Anthammatten qui finira 2e, en Suisse Centrale en 2009. Martin, à l'instar de Florent Troillet avant sa retraite,  n'est pas loin des  meilleurs de Suisse en course montagne.

Comment se fait-il que j’ai pu obtenir une médaille aux mondiaux de ski-alpinisme en Vertical en 2004, alors que je n’avais jamais pratiqué ce sport jusqu’en décembre 2001?

Réponse : le ski-alpinisme est un sport qui est très peu pratiqué (sauf en Valais et dans quelques endroits bien précis), ce qui rend ce genre d’achèvement plus accessible que dans la plupart des sports.

Lors de la même année 2004, j’ai terminé six mois plus tard 13e aux Championnats du Monde de course de montagne en me classant meilleur suisse, avec un niveau de forme comparable. Pour mieux comprendre la différence de concurrence qui existe entre ces deux sports, on peut regarder le meilleur suisse actuel en ski-alpinisme, Martin Anthamatten : lors de ses deux sélections aux Championnats du Monde de course de montagne en 2008 et en 2010, il se classa respectivement 53e, puis 50e.

La course à pied est internationale, le ski alpinisme régional

La course à pied est un sport international où les athlètes viennent de tous les continents : les champions du monde de course de montagne de ces trois dernières années viennent respectivement de Nouvelle-Zélande, d’Ouganda et d’Erythrée, le champion d’Europe de Turquie. Incomparable avec le ski-alpinisme qui est pratiqué dans quelques pays seulement et, même en Suisse, dans très peu de régions.

En termes de performance, je pense qu’un podium aux CM de ski alpinisme équivaut au mieux à un Top 20 aux mondiaux de course à pied de montagne chez les hommes.

Aucune représentante du ski alpinisme mondial ne pourrait faire bonne figure face à la soleuroise Martina Strähl, qui fait partie des trois meilleures au monde en montée.

Chez les femmes, la concurrence est très maigre en ski alpinisme; aux CM 2011 de Vertical Race, la gagnante court en 27'34 et la 6e en 32'06: un gouffre. A "l'échelle mondiale", il y a au maximum 2 ou 3 filles du ski alpinisme en mesure d'entrer dans un top 30 aux mondiaux de course de montagne. En Suisse, seules les soeurs Moretti et Nathalie Etzensperger ont eu, il y a quelques années, un tel niveau.

Sébastien

Je ne sais pas si les bâtons de ski sont autorisés et utilisés dans toutes les courses de montagne( ce qui explique peut être les écarts) , si l'on compare les skieurs et les coureurs de montagne au km vertical le skieur est avantagé avec des bâtons grâce à sa technique de poussée et sa musculation qu'il a développé (du haut du corps) . Sur un km vertical un coureur à pied (valeur 50 min) m' a annoncé qu'il gagnait environ 5 min avec des bâtons en ayant testé les 2 méthodes (avec et sans bâtons) à l'entrainement sur ce km vertical. J'ai lut par exemple que sur le parcours Red BULL où Jornet passe en 1h25min Thierry Breuil est proche de MEYSSAT environ 1h30min, (30 secondes d'écart entre Breuil et Meyssat environ), Breuil a dit avoir utilisé des bâtons et que c'était rentable, je ne sais pas si Meyssat et JORNET ont aussi utilisés des bâtons. Si Jornet a utilisé des bâtons et pas Meyssat ce qui peut expliquer l'écart important de 5 min en faveur de Jornet sur la partie raide de la course.
Patrick 19.11.2011 03:00
Pour répondre à Frédéric Clerc,
Les performances de ceux que tu cites sur cette course sont effectivement remarquables. J'ajoute cependant:
- Sierre-Zinal (SZ) est une course très particulière qui a consacré des coureurs de niveau parfois inférieur qui défie toute logique (si Cuennet, Imhof et surtout Epiney ont brillé sur bien d'autres compétitions, ce n'est pas le cas d'autres romands qui ont fait fort sur cette course)
- SZ occupe une place très secondaire pour l'élite, ce qui laisse de la place pour les viennent-en suite (cette année aura lieu les Championnats de Suisse de la montagne le même jour que SZ et chaque été une épreuve de Coupe du Monde à lieu le même jour en Autriche).
Quelques régionaux misent sur Sierre-Zinal qui est très médiatisé en Suisse Romande, alors que les meilleurs du pays courent ailleurs ce jour-là...
C'est bizarre que les partiquants ne soient pas au courant de ce genre de choses, mais j'imagine que le marketing de SZ est excellent.
Jean-Luc 20.06.2011 11:33
A Bertrand:
D'accord avec toi, mais comment expliquer que Troillet fasse 2h37 à Zinal avec aussi peu de résultats concluants en course à pied (avant 2008, il se prenait régulièrement 5 à 10 min par heure par Gex-Fabry et Epiney lorsqu'il se pointait dans les courses de montagne)?
Dommage qu'Epiney n'aie pas courru Sierre-Zinal ces dernières années, cela aurait peut-être aidé à mieux comprendre: soit il gagnait facilement face à des coureurs qu'il bat régulièrement, soit il y a de l'inexplicable ou de la magie...
Christophe 17.06.2011 20:11
A Fred.
Tu as raison, toutes ces performances sont remarquables. Heureusement que tu parles de référence "sur cette course" car comment expliquer que Tarcis Ançay arrive à suivre les meilleurs en montée à SZ, alors qu'il est habituellement assez loin sur les côtes (chez nous au Moléson il n'a jamais fait mieux que 1h04, alors que Wyatt a couru en 57min, Epiney en 58min, Costa en 1h)?
Je ne connais pas bien Epiney, mais il a tout mon respect: il bosse à plein temps, il brille au plus haut niveau dans deux sports et il a le courage de donner son opinion.
Bertrand 17.06.2011 19:00
bonjour,
Je tenais tout de même à préciser que nos deux champions de ski alpinisme ont réalisés: 2h35.30(kilian) et 2h37.35(Florent)sur Sierre-Zinal 2009 ce qui les places historiquement avec les meilleures spécialistes suisse.(Gobet/Imhof/Cuennet/Costa/...et Sebastien également sous les 2h40) De plus c'était la 1ere participation pour Kilian qui ne connaissait rien au parcours. Il a tout de même pris pres de 2 mns à Tarçis qui reste une référence sur cette course.
Bravo à Sebastien pour sa carrière et à bientôt
sportivement
Clerc frederic 17.06.2011 18:17
Salut Damien,
Merci pour ton message et ta réfexion. Nous sommes en grande partie d'accord: aux parties raides et techniques j'ajouterais que Kilian, à l'instar des cyclistes, devient d'autant plus fort que les distances s'allongent et se multiplient, comme si la distance n'avait pas d'effet sur son organisme et qu'il n'avait pas besoin de récup après un effort: ça, c'est effectivement prodigieux jusqu'à susciter l'étonnement.
Je ne suis par contre pas d'accord avec cette fausse croyance "à chacun sa discipline" qui voudrait faire de chaque coureur un champion du monde en puissance. La compétition annuelle officielle où tous les meilleurs de la montagne se rencontrent sont les CM de début septembre, qui se déroulent sur des parcours à chaque fois différents: celui qui n'y participe pas ne peut pas prétendre être le King.
Les meilleurs coureurs de montagne ne participent ni ne se préparent spécifiquement (pour ceux qui ont déjà tenté l'expérience) pour le Km Vertical, sinon cela irait plus vite encore: le chrono de référence est d'ailleurs détenu par Emmanuel Vaudan, que je précédais sur tous les types de pente, même les plus raides.
Pour terminer, je dirais que Kilian est un excellent coureur de trail, particulièrement performant sur les longues distances, mais il a encore beaucoup à prouver sur d'autres types de courses.
Bonne saison!
Sébastien 06.06.2011 11:20
Salut juste j'interviens car j'ai un avis différent je crois que le problème n'est pas aussi simple que ca. Les championnats du monde de course en montagne se courrent sur des parcours plutot "roulants". J'entends par roulant une pente pas trop raide qui permet aux meilleurs de courir et dont la technicité est de niveau très faible. Mais Kilian devient fort dans les parties raides (d'ailleurs que ce soit à la montée ou à la descente) et sur des parcours très difficiles qui demandent une agilité certaine.
Kilian ne pourrait pas battre un Jonathan Wyatt sur des parcours "roulants" mais je ne crois pas que Jonathan Wyatt puisse battre Kilian sur un parcours où les montées approcheraient les pourcentages d'un kilomètre vertical et où les descentes seraient particulièrement accidentées.

Pour revenir sur Kilian et les CM de montagne : il vient de courir le red bull element une montée de 1900m+ (la tournette) ou il avait comme opposition emmanuel Meyssat 20ème aux CM de montagne 2010. Dans la première partie de la course "roulante" Manu a mis trente secondes a Kilian et dans la partie raide (la fin)Kilian a repris environ 5min 30s à Manu.
Cela donne 1h25 pour Kilian et 1h30 pour Manu autrement dit pas photo !!!
De plus Kilian sort de la saison de ski alpi...
C'est tout de meme prodigieux.
Je voudrais egalement voir des africains sur un kilomètre vertical ce serait interessant je sais que Jono Wyatt en avait fait un et il avait été assez largement battu par des skieurs alpi moins fort que Kilian. Peut etre ce seraient les boss mais j'en suis pas sur du tout.

Parfois je crois qu'on veut tout comparer mais je pense chacun sa discipline meme si je suis bien conscient qu'on atteindra jamais le meme niveau de densité entre une course de ski alpi et un marathon.
damien v 06.06.2011 01:58
Salut Seb,
Félicitations, c'est heureux que qqqn remette l'église au milieu du village! Comme coureur à pied tu as réussi à battre presque tous les skieurs alpinistes sur des Vertical Races (et même parfois sur les autres épreuves), alors que l'inverse n'est pas vrai puisque pas un seul skieur alpiniste ne t'a jamais précédé à pied!!!
Certains devraient se calmer en croyant à tort qu'il y a de la densité en ski alp, avec une élite restreinte à une vingaine de gars (et de 5 ou 6 femmes). D'ailleurs, si tu n'avais pas travaillé à 100% comme tu l'as toujours fait, avec un matériel aussi performant que les pros, tu les aurais sûrement dominé aussi dans leur sport.
D'une manière générale, heureusement qu'il existe encore des gars comme toi qui osent parler franchement:-)
A +
Manu 30.05.2011 18:46
Bonjour,
Merci. Pas de problème pour vous répondre: je respecte a priori tous les sportifs, qu'ils soient de niveau mondial ou simple populaire. Par contre, lorsque j'ai le sentiment (ou la preuve) qu'un athlète mente ou triche, il n'a plus mon respect.
Pour répondre à votre question: je dirais donc c) en claire priorité.
Sportivement.
Sébastien 27.05.2011 19:06
Bonjour,
J'apprécie particulièrement vos observations et vos analyses pertinentes. C'est très éclairant.
En vous lisant régulièrement, j'ai constaté que vous félicitez régulièrement des athlètes, dont certains qui étaient vos concurrents: bravo, c'est remarquablement rare et très sportif.
Une question si vous le voulez bien. Quand vous choisissez de parler en bien d'une personne sur votre site, est-ce: a) parce que vous avez le sentiment que cette personne est peu connue et reconnue? b) parce que vous la trouvez sympa? c) parce que vous la pensez "propre" (vu les valeurs que vous défendez depuis toujours, je me permets cette hypothèse)? d) autre?
Ce serait super sympa de répondre.
Bonne suite!
Claude E. sportif populaire 27.05.2011 16:09
Salut Steph,
C'est une façon de développer la course de montagne. Il y a différents types d'épreuves, de l'extrême endurance jusqu'au KM vertical. Il n'y a cependant rien d'officiel à ces compétitions qui ne sont pas reconnus par l'IAAF, la fédé qui chapeaute les disciplines de l'athlétisme y compris la course de montagne.
Ces épreuves de Sky sont toutes différentes les unes des autres mais certaines sont des courses de montagne "classiques". Au départ, il y a une partie des meilleurs skieurs alpinistes, des coureurs spécialisés dans le trail de longue distance, ainsi que quelques-uns des coureurs de montagne à pied au crépuscule de leur carrière (R. Meija, H. Schiessl ou M. Degasperi par ex.) : de belles courses pour un vieux comme moi, si l'envie de la compétition me reprend:-) Pour les championnats ou l'officiel World Grand-Prix, il n'y a plus d'espoir pour moi avec l'âge avançant.
Pour te faire une idée: le vainqueur final des World Series 2010 de Skirunning s'appelle Tofol Castaner, que j'ai "affronté" 2x en championnats: en 2007 aux CE officiels il se classa 33e et moi 5e, en 2009 il fut 22e et moi 3e. A lire ces classements de Sky, je pense que Kilian Jornet pourrait se classer dans le Top 10 des officiels CE, mais pas lors des mondiaux (en 2010, seuls 2 européens se sont classés parmi les 10 premiers des CM).
A noter qu'aussi Ricardo Meija, né en 1963, a déjà battu Jornet sur ce genre d'épreuve (par exemple au Val Poschiavo en 2009, alors que Ricardo avait alors 46 ans!).
Sébastien 27.05.2011 14:48
Salut,
Que penses-tu des Skyrunning (concept, niveau,...) et t'y es-tu déjà intéressé?
A +
Steph 27.05.2011 08:12
Bonjour,
Merci pour votre message. Lorsqu'une personne me pose une question, je tente d'y répondre de manière aussi honnête et objective que possible. Je partage parfaitement les valeurs transmises(passion, gentillesse, montagne, etc.) et suis d'avis que la plupart des meilleurs coureurs au monde en montagne que j'ai croisés dans les championnats les partagent également. J'ai recontré nombre d'athlètes remarquables et d'une humilité étonnante eu égard à leur niveau: ils sont malheureusement méconnus du grand public, puisqu'ils ne pensent pas à se vendre mais seulement à courir. Personnnellement j'ai plus de respect pour les sportifs qui ne se mettent pas en scène, mais mon avis se discute aussi.
Beaucoup trouvent juste regrettable qu'un athlète de haut niveau ne se confronte pas aux tout meilleurs (CE et CM officiels): cela peut laisser la porte ouverte à bien des interprétations, dommage!
Sébastien 24.05.2011 10:32
Bonjour.
Quel dommage de parler ainsi d'une personne si sympathique. Kilian n'est pas un champion ou un athlète c'est juste un passionné, fort de ses valeurs. Quelle que soit la performance ou le résultat, la jovialité, la gentillesse et la douceur sont de mise à ses côtés. Ses résultats n'ont au final que peu de valeur. Ce sont ses témoignages, ses gestes, ses échanges avec les gens qui font de lui un bel ambassadeur. Alors qu'il en vive et qu'il médiatise une approche valeureuse de la course à pieds en pleine nature, est, à mon sens, plutôt une bonne chose. Je pense que son approche sera bénéfique. Il s'alligne sur les courses pour gagner, pour battre des records et pour faire parler de ses sponsors, c'est évident, il semble assez professionnel mais il véhicule aussi une image et des valeurs (celles de la montagne) qui ont tendance à être écartées lorsque la compétition s'intensifie.
Ce n'est qu'un avis de pratiquant passionné et évidemment attentif aux différents "exploits" réalisés par cet homme en compagnie de ses sponsors. Avis qui se discute, bien entendu.
Antoine 24.05.2011 09:37
Bonjour,
Vous avez bien résumé: au niveau mondial, le niveau et la densité sont nettement plus importants sur piste et sur marathon qu'en course de montagne: cette discipline est internationale, mais moins accessible au plus grand nombre.
Le ski alpinisme, inconnu dans la plupart des régions du globe, est une affaire régionale.
Sébastien 23.05.2011 15:43
Bonjour Sébastien,
Merci pour ces informations. Mais je me demandais si dans la même logique (celui de la concurrence), la course de montagne est au marathon ce que le ski alpinisme est à la course de montagne justement.
Ce que je veux dire, c'est qu'il il y a plus de concurrence que dans le ski alpinisme, certe, mais bien moins que dans les "pures" courses de fond (10km / semi-marathon / marathon).
Bien sûr, je n'enlève aucun mérite aux coureurs de montagne, mais si on ne parle que de concurrence, elle reste quand même limitée, non ?
Qu'en penses-tu ?
Marc 23.05.2011 09:41
Bonjour,
Impossible pour moi de répondre au sujet des choix d'autres personnes: il faudrait le lui demander directement.
Ce que je peux dire, c'est que Kilian Jornet est un spécialiste de trail sur de longues distances, épreuves qui ne sont pas disputées par la quasi totalité de l'élite. Pas de doute sur le fait qu'il se sente à l'aise en extrême endurance et qu'en remportant souvent ce type de course, il se fait une grosse pub auprès des populaires et des médias. Beaucoup parmi l'élite s'étonnent d'ailleurs de le voir enchaîner autant de longues compétitions (les meilleurs coureurs de montagne n'y participent pas notamment à cause de la récupération évidemment difficile avec de pareils efforts, à l'instar des meilleurs mondiaux du marathon qui en font au maximum deux dans l'année).
Partant du principe qu'il est un peu meilleur que Martin Anthamatten qui se classe autour de la 50e place aux mondiaux de course de montagne, et qu'il précède de peu Tarcis Ançay (18e comme meilleur rang aux CM) sur Sierre-Zinal, je pense qu'il pourrait, selon les parcours, se classer entre les places 10 et 30 aux CM.
A-t-il peur d'altérer son image avec ce type de résultats, ou est-ce autre chose? Impossible de le savoir.
Sébastien 20.05.2011 18:54
Salut,

Quel classement pourrait ambitionner Kilian Jornet aux CM de la montagne? Pourquoi n'y participe-t-il pas? Penses-tu qu'il a peur de qqchose, ou simplement est-il effrayé à l'idée de prendre une claque?

Meilleures salutations
Stéphane T. 20.05.2011 16:17