La légende Morat-Fribourg

A nouveau plus de 10'000 participants à Morat Fribourg cette année.

Une course de légende

 Sa première édition date de 1933. Morat-Fribourg a grandement contribué au développement de la course à pied en Suisse Romande. Son succès fut en effet longtemps grandissant, faisant, dans les décennies qui suivirent, moult émules.

La course recensait plus de 16'000 coureurs en 1985 avant de connaître un lent déclin, pour tomber à 6-7000 participants dans les années 90. La courbe s’inverse fort heureusement depuis quelque temps. Quel plaisir de lire hier que la barre des 10'000 participants sera à nouveau franchie cette année !

 Meilleur suisse lors de ma participation en 2007

 J’ai participé une seule fois à Morat-Fribourg, en 2007, soit deux semaines après avoir remporté « le mur » de  Fully-Sorniot. Bien que je n’aie pas du tout été préparé pour ce type de compétition, entièrement sur route et plutôt roulante, je m’y étais classé 8e derrière 6 africains et le néo-zélandais J. Wyatt. Pour faire mieux, il eut fallu m’astreindre à des séances spécifiques… sur des terrains autres que les chemins de montagne !

MF 2007: je remporte... le sprint du groupe des poursuivants... loin derrière les africains

Les coureurs d’origine africaine au-dessus du lot

 Les coureurs d’origine africaine – notamment Mwangangi, Chengere, Weyessa, Nyonsaba, Mengesha et Tesfaye – sont sans adversaire de leur niveau et survoleront la course. Dommage qu’il n’y ait pas au départ quelques-uns des bons européens pour les concurrencer, car Morat-Fribourg le mériterait ! En l’absence des meilleurs suisses (Viktor Röthlin et Christian Belz) sur ce type de profil et du meilleur romand, Stéphane Joly, les helvètes présents tenteront d’obtenir une place d’honneur. Mais à 3-4 minutes du groupe de tête tout au mieux.

Chez les dames je serai curieux de connaître la performance de Martina Strähl, la jeune bernoise qui fait partie du top 3 mondial en course de montagne.

Une course de montagne au programme ce week-end

D’après mes souvenirs l’organisation accomplit un travail remarquable : départs échelonnés, fête au départ et à l’arrivée, contrôles antidopage, service média, minutieuse prise en charge des athlètes invités. C’est une des raisons qui me réjouit du regain de popularité de cette course, en plus de sa tradition. J’ai cependant renoncé à honorer l’invitation des organisateurs car je préfère m’adonner  à ce que j’aime le plus : la course de montagne.

Salut Sébastien,

Un grand bravo pour tes magnifiques victoires cette saison!

Effectivement, le premier helvète est relégué à environ 3 minutes du vainqueur. Je suis entièrement d'accord avec toi; quelques athlètes de notre pays pourraient venir taquiner les africains. Je pense qu'en Suisse certains coureurs pourraient avoisinner les 53'. Dommage qu'ils ne soient pas présent !

A bientôt, amitiés.
Stéphane D. 07.10.2009 08:25