L’exceptionnel Gebre

Le talent qui triomphe

 Parmi les champions sportifs, Haile Gebreselassie (dit Gebre ou Haile) est un de ceux qu’on ne peut qu’admirer.

19 ans au plus haut niveau

Impressionnant de constance. En 1992, il était champion du monde junior du 10’000m, ainsi que du 5’000m qu’il courait en 13’36 (mon temps en junior: 14’40). Aujourd’hui, il détient le record du monde sur le marathon en 2h03’59 et gagne encore, à 37 ans, la plupart des compétitions auxquelles il prend part. Pendant sa carrière il a glané 2 titres olympiques, 8 titres de champion du monde et battu 15x un record du monde. S’il n’avait pas privilégié le semi- et le marathon ces dernières années, il aurait certainement plus de titres encore. Pendant plusieurs années consécutives, il est demeuré invaincu (et était presqu’imbattable).

Inoubliable pour moi sont les batailles qu’il a dû livrer il y a quelques années face à l’armada kenyane qui présentait, à la fin des années 90, les meilleurs coureurs au monde. Mais Gebre avait toujours le dernier mot.

Le meilleur du 3000m au marathon

Quand il dominait sur piste, et notamment sur les distances mythiques du 5000m et du 10000m, on disait de lui qu’il ne pourrait pas briller sur marathon : sa technique de course, avec une attaque du sol sur la pointe des pieds à l’instar des sprinters, rendait les spécialistes sceptiques quant à son adaptation sur le marathon. Il a cependant prouvé le contraire, contredisant l’avis de la majorité des connaisseurs et démontrant des capacités de polyvalence encore jamais atteintes.

Sur semi, il précède de plus de 3min le record du grand dominateur du marathon en Suisse, Viktor Röthlin (58’55 contre 1h02’16) et sur la distance du marathon il devance de 13min46, soit près de 7min par heure, le record personnel du valaisan Tarcis Ançay (2h03’59 contre 2h17’45). Un Gebre montagnard au départ de Sierre-Zinal ? Malheureusement inimaginable, mais cela ferait grosso modo 2h20 environ à l’arrivée… Rappelons ici que Jonathan Wyatt est le seul à avoir couru sous les 2h30, en 2h29’12 pour être plus précis.

 

Gebre dans ses oeuvres en finale olympique: aérien, souriant, magnifique.

Le talent au-dessus de toute autre considération

Avec de pareilles performances, d’aucuns pourraient le soupçonner. Tous les indices montrent au contraire qu’il s’agit d’un athlète propre qui possède un talent exceptionnel :

  • Il a brillé dès son plus jeune âge, montrant très tôt des aptitudes hors normes
  • Son amélioration fut régulière et progressive, jusqu’aux records mondiaux, niveau qu’il a stabilisé longtemps par la suite : sur marathon, il est d’ailleurs encore le meilleur
  • Sa carrière est d’une longueur historique
  • Après un effort intensif, il a besoin de récupérer, comme ce fut le cas aux JO et aux CM où il préféra souvent se contenter d’un titre plutôt que de doubler 5’000m et 10’000m : il renonça en effet plusieurs fois à prendre le départ de sa deuxième discipline de prédilection, se disant trop fatigué pour se relancer en quelques jours
  • Pas d’excentricité dans le planning : après un marathon par exemple, c’est pause pendant plusieurs semaines ; malgré les grosses primes qu’il reçoit, il court relativement peu souvent en compétition (max deux marathons par année, sinon des courses de moins d’une heure).

Un exemple de modestie

En plus de ces dons hors du commun, c’est le personnage qui fascine : jamais de fanfaronnade avant une compétition, toujours modeste et souriant, même après une (de ses rares) défaites. Je n’ai même pas réussi à trouver de site internet personnel pour le meilleur coureur de fond de l’histoire et un des plus grands athlètes de tous les temps !

Penser à Gebre me fait du bien : elle me montre que l’importance des prédispositions naturelles sur les résultats joue encore un rôle déterminant dans certaines disciplines. Un authentique pur-sang parmi de nombreux mulets qui, grâce à la magie médicamenteuse, sont promus chevaux de course.

 Sébastien

Super article Sebastien, c'est vrai que Gebre est un sportif très modeste et il garde en effet toujours le sourire même lors d'un échec, un exemple à suivre :

http://www.youtube.com/watch?v=DyydY5u-jTY Lien sur youtube ou gebre abandonne à Londres.
Alex 07.05.2010 23:18
Bonjour Sd'A,

Tout en te félicitant pour cette news, qui semble destinée à remettre l'église au milieu du village (ou le minaret au milieu de la médina devrait-on dire par les temps qui courent), je tiens à t'exprimer mon admiration pour ta lutte acharnée contre les fanfarons et imposteurs en tous genres ainsi que leurs complices (acifs ou passifs); tant de vivacité et de persévérance apportent une note de fraîcheur bienvenue dans un monde où personne n'ose déranger et bousculent le petit confort des gens qui y sont engoncés...
Quel sale caractère :):):)
Ne désarme surtout pas!
Cd'A 07.05.2010 12:41
Salut Seb,

Bravo pour tes messages: tu honores ceux qui le méritent et j'aime bien aussi quand tu dénonces les revers des médailles

A +
Christian 06.05.2010 22:54