Et maintenant ?

Une ultime saison en 2010

 Après une pause d’une douzaine d’années et un comeback en 2002, j’aimerais bientôt consacrer plus de temps à d’autres activités. Ainsi, j’ai longtemps hésité avant de rempiler pour une saison de compétition qui sera certainement ma dernière.

Je ne peux pourtant me plaindre des résultats obtenus en 2009 :

  • 12 victoires en 16 compétitions 
  • 2 titres nationaux
  • 1 médaille aux Européens de course de montagne
  • 1 titre officieux de Champion d’Europe de course de montée « Extrême »
  • Des victoires à toutes les courses populaires disputées
  • Une nomination pour l’élection d’athlète de l’année, chose qui n’était jamais arrivée à un coureur de montagne (sauf dans le classement par équipe).

Cet été j’ai eu énormément du plaisir à parcourir des sites attractifs lors des courses, aussi bien en Suisse et à l’étranger. La plupart du temps, j’ai profité d’une compétition pour une visite touristique en compagnie de ma dulcinée. Parmi les autres motifs de satisfaction, je mentionnerais :

  • Les expériences humaines intéressantes réalisées lors des CM et CE,
  • Le respect, parfois même des liens d’amitié, avec la plupart des adversaires
  • La presse spécialisée, avec un véritable travail d'enquête et des remises en questions; à cet égard le site www.berglaufpur.de en est un bel exemple.

Mais le sport de compétition demande aussi de grands sacrifices, ce d’autant que mon engagement professionnel exige 100% d’investissement, et même parfois bien plus. Vivre selon des préceptes de discipline exacerbée n’est pas toujours facile.

 Par ailleurs, la direction suivie par le monde du sport de compétition correspond de moins en moins aux valeurs qui me sont chères - comme «l’essentiel est de participer » et « que le meilleur gagne ». La motivation, indispensable à l’effort total, s’érode gentiment mais sûrement. Quelques exemples de ces gâche-plaisirs qui empoisonnent la compétition :  

  • Le dopage qui gagne de l’ampleur dans les disciplines que je pratique : par exemple la championne du monde 2009 de course de montagne, Elisa Desco, positive à l’EPO.
  • La peoplisation dans le sport : les médias, hormis une partie de la presse spécialisée, privilégient l’audimat et la facilité au détriment des faits sportifs ; dans les disciplines non télévisées les sportifs humbles sont souvent oubliés au profit des champions de l’automarketing comme il en existe partout, à commencer par le microcosme valaisan
  • La mise à mal du fair-play dans le monde du sport, sans doute le reflet de notre société : argent, sponsoring, intérêts, corruption, dopage, gloriole (même éphémère), violence parfois.  

 Mon plaisir, malgré les résultats obtenus, en a pris un sérieux coup au fil des évènements. On me verra encore en compétition cette année, peut-être même au plus haut niveau. Pour le futur, j’ai d’autres projets.   

Sébastien

 

Bravo pour tes dernières compétitions!
Profite de cette dernière année sportive car tu le mérites au regard des efforts consentis et de tous les sacrifices que demande le sport.
Outre le fait de peaufiner une volonté à toute épreuve, le sport t'a apporté une part de rêve que personne ne pourra jamais t'enlever...

Et nous te disons, comme lorsque tu étais enfant, "cours cours Cacou" il y a tellement de buts louables à atteindre dans la vie!

Nous sommes très fiers de toi!


Maman, Papa
M.-F. Epiney 02.02.2010 10:38
Hello,

je te souhaite du courage et plein de succès pour cette utilme saison !

Alex Jodidio
alex.jodidio 08.01.2010 20:24
De mon côté, je pense que le fait de pratiquer un sport où même les meilleurs suisses restent amateurs nous protège, au contraire, en grande partie du dopage, de l'argent qui coule à flot et de la surmédiatisation.
En effet, pas besoin de se montrer ou de tricher pour espérer dénicher un contrat ou en faire son métier, il suffit de courir pour son plaisir et tout donner!

Bonne année 2010!
Jean-Pierre Theytaz 07.01.2010 00:17
Ta dulcinée se réjouit de t'accompagner au cours des déplacements hivernaux ponctuant ce que tu annonces comme étant ta denrière saison -presque à son regret...tant il est lui magique de découvrir les cîmes en la compagnie de son unique moitié!
Cd'A 05.01.2010 17:18