Que penses-tu des contrôles lors des courses populaires ?

Indispensables. C’est capital pour éduquer les jeunes (et les moins jeunes aussi). Il n’y a pas assez de contrôles lors de ces épreuves. Cela permet d’ailleurs à certains de se distinguer parfois, alors qu’ils n’ont pas le niveau de l’élite habituellement. C’est la raison pour laquelle je me suis beaucoup engagé pour la venue de contrôleurs sur Sierre-Zinal ou la PDG.