Le plaisir autrement

Sans dossard

La triche en toute impunité

Malheureusement, la triche dans le sport de compétition a pris une place beaucoup trop importante, également dans les sports que je pratique. Autant en ski-alpinisme qu’en course à pied, cela m’a maintes fois dégoûté, malgré les résultats probants que j’y obtenais. Le monde du sport semble démuni face aux champions de l’EPO, des hormones de croissance et du dopage sanguin : peu de contrôles et pratiquement aucun dans les courses populaires. En bref, les honnêtes athlètes sont devenus les dindons du sport, victimes des dopés qui leur volent des places en trop grande impunité.

 

Quelques-uns pris la main dans le sac 

Dopé aux récents championnats d’Europe de course de montagne, le médaillé de bronze Jose Gaspar vient d’écoper de deux ans de suspension: il a été déclassé, tout comme l'équipe du Portugal en classement par équipe. Il y a deux ans, Elisa Desco avait été prise à l’EPO lors des CM. Triste peut-être, mais des nouvelles somme toute positives qui réjouiront les honnêtes compétiteurs, car elles démontrent l’utilité des contrôles. Certes, mais Elisa Desco est la compagne de Marco De Gasperi, ancien champion du monde et vainqueur de Sierre-Zinal cet été: sauf erreur de ma part, ils ont eu un bébé cette année…apprendre cela est difficile pour qui dénonce le dopage.

Le regard porté sur Marco De Gasperi, à gauche sur la photo, a changé

La santé d'abord

Cet été, j’ai eu le plaisir de partager des séances de courses à pied avec différents athlètes, certains de très haut niveau. Tous étaient étonnés de ma belle forme, mais est-ce bien là l’important ? Je ne le crois pas : l’essentiel est de profiter d’une santé suffisante pour prendre du plaisir et il n’y a pas besoin du dossard de la compétition pour cela. Et que les sportifs honnêtes se rassurent, ils ne détruisent certainement pas leur santé comme le font les dopés dont l’espérance de vie, cela a été démontré dans différentes études, diminue... parfois drastiquement.

 

D’autres expériences fascinantes

Dernièrement, j’ai eu l’opportunité de prendre plus de bon temps avec mon amie et de partager d’autres expériences toutes plus enchanteresses les unes que les autres : un match de football de Bundesliga allemande devant plus de 60'000 personnes, des séjours à Prague, à Budapest, en Forêt Noire et dans le Tyrol autrichien par exemple.

Se mesurer contre soi-même est le plus passionnant des défis...   

Parmi ces découvertes, celle du Mont Teide (le plus haut sommet d’Espagne) à Ténérife, une montée accomplie en baskets depuis le parc du même nom jusqu’au sommet qui culmine à 3’718m. Jamais encore je ne m’étais entraîné en baskets à une telle altitude : comme quoi, même en retraite sportive, on peut battre ses propres records !

Sébastien