3e succès consécutif

Nouvelle victoire aux Monts-Chevreuils

Changement de programme

L’épreuve de Leysin annulée, je décide en last-minute de me rendre aux Monts-Chevreuils. Parti de Nendaz à 17h25, j’arrive sur le site de la course à 19h10, soit 20 petites minutes avant le coup de pistolet. La neige abondante au Col des Mosses m’a effet retardé et je suis le dernier des 129 concurrents à m’inscrire : juste le temps de me préparer et de rejoindre  la ligne.

Sous la neige

Comme la semaine précédente, je manque quelque peu mon départ. Après le passage de la butte initiale je remonte petit à petit les concurrents. Au premier faux-plat je fais l’effort pour rejoindre la tête. Que nenni : je constate qu’un adversaire, redoutable vendredi, a déjà pris la clé des champs… Il me faut 8-9 minutes pour revenir à la hauteur du sympathique Reynold Ginier, 4e aux championnats de Suisse la semaine dernière à Davos, qui me félicite à cet instant de l’avoir rattrapé (!). Je reste un moment dans ces skis, puis le dépasse vers la mi-course. Etonnamment, il résiste. Suis-je dans un mauvais jour ou bien Reynold est-il dans une journée extraordinaire ? A un certain moment, il finit tout de même par céder. Il neige abondamment et je fais la trace, Reynold à mes basques. Je l’emporte, mais mon avance est faible, de 17 secondes. Je ne me souviens pas avoir eu aussi peu de marge sur Reynold lors d’une Verticale.

Une course de haut niveau

C’était ma 3e participation, pour autant de victoires, aux Monts Chevreuils. En 2004 je l’avais emporté devant Laurent Gremaud, Pius Schuwey, Didier Moret, Thierry Conus, Christian Pittex et Emmanuel Vaudan : quatre d’entre eux faisaient alors partie du Swiss Team. Mon temps d’alors, avec un matériel moins performant qu’aujourd’hui : 29’36 ; un mois plus tard j’étais sur le podium aux mondiaux. En 2009 j’ai couru en 29’13, sans forcer la cadence au vu de ma confortable avance de 2 minutes. Cette année je gagne en 28’16 et Reynold court en 28’33 : deux gros chronos à l’évidence !

Avec ce qu'il a démontré, Reynold fait partie des 3 ou 4 meilleurs de la discipline en Suisse:

2010_Monts Chevreuils.pdf

Sébastien

 

Oui, à l'heure helvétique.
Ma dulcinée est compréhensive et très indulgente à mon égard, en toutes circonstances...
Sébastien 15.02.2010 18:52
Joli chrono, bravo!
Tu as été à l'heure pour la dulcinée cette fois?
(ou bien dois-tu changer de peau?)
Koni 10.02.2010 09:56