Welcome in Gstaad

Nouveau départ

 

Après plus 15 ans passés à Nendaz, dans le beau Valais, nous partons pour Gstaad.

Au revoir freetracks et bisses

Que nous manquera-t-il ? Le Mont-Fort, sans doute. Les freetracks, ces itinéraires à skis non balisés et sécurisés, qui permettent de pratiquer le ski hors-piste en toute sécurité. Les bisses aussi, ces canaux d’irrigation creusés dans le sol, taillés ou suspendus dans les parois rocheuses. Les sentiers qui les longent ont l’avantage d’être doucement inclinés, de traverser des sites très variés, de fournir des échappées toujours surprenantes sur les vallées, les villages et les montagnes. Ces petits chemins, sans trafic motorisé, constituent des randonnées très appréciées et aussi un terrain de jeux extraordinaire pour la pratique de la course à pied.

Bienvenue à Gstaad et dans le Saanenland

Renommée internationalement, cette région nous a attiré grâce à son élégance, son flegme anglais et ses traditions authentique. Comme l'a formulé la légendaire comédienne Julie Andrews: "Gstaad is the last paradise in a crazy world". La dizaine de villages du Saanenland, situés entre 1000m et 1400m d’altitude, nous a enchanté par son caractère alpin, ses paysages préservés et particulièrement bien entretenus. On y ressent un luxe discret où les paysans côtoient les milliardaires dans l’harmonie. Les villages de Saanen et de Gstaad comptent parmi les plus beaux des Alpes, un charme auquel il est difficile de résister.

Premières expériences

La gentillesse des habitants et leur ouverture d’esprit nous ont de suite conquis. Cela doit s’expliquer par la longue tradition touristique de cette destination prestigieuse, ou alors par son internationalité. Au centre de Gstaad vous entendrez, selon les lieux que fréquentez, différentes déclinaisons du « Schwyterdütsch », l’allemand, le français ou l’anglais. Mais aussi, l’italien et le portugais. Ou d’autres langues parlées par les touristes. Est-ce que ces éléments expliquent la tolérance et la bienveillance des habitants ? Ou alors la prospérité économique de la région ? Difficile à dire, mais nous nous réjouissons de la suite !

Sébastien

Good luck in Gstaad!
Mark 22.10.2017 22:04